# Revue littérature : Thérapie miroir et réalité augmentée 3D

Une thérapeutique par rétroaction visuel en miroir basée sur une réalité augmentée en 3D (3DARS) appliquée au traitement de la douleur neuropathique persistante et unilatérale des membres supérieurs : une étude préliminaire.

Mouraux D, Brassinne E, Sobczak S, Nonclercq A, Warzée N, Sizer PS, Tuna T, Penelle B.

Revue : J Man Manip Ther.

Objectif : Nous tentons d’évaluer s’il est possible ou non de soulager la douleur avec un nouveau système qui combine à la fois un système de réalité augmentée 3D (3DARS) et les principes de la rétroaction visuelle du miroir.

Thérapie en miroir et réalité virtuelle
Conditions d’utilisation du système 3DARS : (A) le patient mobilise son bras sain et voit un mouvement de ses deux bras, (B) le patient mobilise son bras sain et voit un mouvement de son bras controlatéral, (C) image d’un patient portant les lunettes 3D

Méthodes : Vingt-deux patients âgés de 18 à 75 ans souffrant de douleur neuropathique chronique ont été inclus. Chaque patient a effectué cinq séances de 20 minutes avec le système 3DARS réparties sur une période d’une semaine. Les paramètres de douleur suivants ont été évalués : (1) échelle analogique visuelle après chaque séance de traitement, (2) échelle de la douleur de McGill et questionnaire DN4 ont été complétés avant la première session puis 24 heures après la dernière session.

Maintien de l’effet antalgique post séance

Résultats : L’amélioration moyenne des VAS par session était de 29% (p <0,001). Il y a eu un effet session immédiat démontrant une amélioration systématique de la douleur entre le début et la fin de chaque session. Nous avons noté que cette réduction de la douleur était partiellement conservée jusqu’à la session suivante. Si nous comparons le niveau de douleur avec la ligne de base et 24 h après la dernière session, il y a eu une diminution significative (p <0,001) de la douleur de 37%. De même, il y a eu une diminution significative (p <0,001) sur le Questionnaire de douleur de McGill et le questionnaire DN4 (p <0,01).

Conclusion : Nos résultats indiquent que le système 3DARS a permis une diminution significative de la douleur chez des patients présentant une douleur neuropathique chronique unilatérale dans le membre supérieur. Bien que de nouvelles recherches soient nécessaires avant que des conclusions définitives puissent être tirées, les cliniciens pourraient mettre en œuvre cette approche en complément et de façon ciblée pour soulager les douleurs et tenter d’améliorer la tolérance des patients atteints de douleur chronique à la thérapie manuelle. Niveau de preuve : 4.

article

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *